Valorisation des matières premières

Les piles et batteries sont composées presque exclusivement de métaux.

Leur recyclage permet d’en extraire 50 à 65 % de matières valorisables.

La méthodologie pour les récupérer est relativement simple, il suffit de broyer puis fondre les piles et batteries pour les rendre liquides ou gazeux. On récupère ensuite des lingots ou des poudres de métaux. Ainsi avec 1 tonne de piles alcalines/salines, on peut récupérer :

  • 300 kg de métaux riches en fer
  • 300 kg de poudre métallique riche en zinc
  • 200 kg de papiers/plastiques (brûlés lors du procédé)
  • 200 kg de scories (remblai routier)

Les métaux récupérés vont permettre de fabriquer des objets courants : couverts, gouttières, voitures, clous, grillages, dents de pelleteuses, etc… Les batteries étant composées de métaux différents, le procédé de recyclage sera légèrement différent (prétraitement, températures différentes, bains de séparation) ; mais on récupèrera de la même manière les métaux pour qu’ils soient valorisés par l’industrie métallurgique.

Le saviez-vous ?

100 kg de piles et batteries collectées = au moins 50 kg de métaux recyclés ! Le recyclage des piles et accumulateurs portables permet ainsi d’«économiser» plus de 7 000 tonnes de métaux par an en France. Une économie non négligeable compte tenu de la raréfaction des matières premières.

Alors pensez à les rapporter dans les points de collecte !

Valoriser Dans une pile tout est utile !